“Arrêtez le vol”, “encore quatre ans” … manifestation pro-Trump à Washington dénonçant la fraude (non prouvée)

“Arrêtez le vol”, “encore quatre ans” … manifestation pro-Trump à Washington dénonçant la fraude (non prouvée)

Les partisans de Donald Trump saluent le passage du cortège présidentiel. – Mendel Negan

Ils n’abandonnent pas, au contraire. Électeurs en faveur Donald Trump Ils étaient présents ce samedi à Washington, DC, pour manifester, dénonçant ce qu’ils considèrent comme un «vol électoral» malgré le manque d’éléments soutenant cette thèse.

Il laisse e la maison Blanche Pour aller au golf, le président américain, qui n’a pas encore admis sa défaite
Joe BidenDe sa voiture blindée, il a réussi à voir plusieurs centaines de ses partisans, rassemblés dans le centre-ville. Le convoi présidentiel est passé par la place de la Liberté, où des manifestants enthousiastes ont scandé “Encore quatre ans!” Quatre ans de plus! Ou même “USA! Les États-Unis d’Amérique!” Beaucoup d’entre eux ont agité des drapeaux «Trump 2020» et certains ont agité des banderoles indiquant «Le meilleur président de l’histoire» ou «Arrêtez de voler».

“Nous sommes très heureux de voir tout ce soutien formidable, en particulier ces rassemblements spontanés qui fleurissent à travers le pays, y compris le Super samedi à (Washington) DC. Je pourrais même essayer de dire bonjour”, a écrit Donald Trump sur Twitter à hier.

‘Faux système’

«La marche du million de maga», «Stop Theft», «Women for Trump»: sous différents slogans et dans une certaine confusion, divers rassemblements ont été annoncés pour ce samedi, avec le soutien de plusieurs personnalités d’extrême droite, dont Enrique Tario, leader Proud Boyz, un groupe national.

Parmi les manifestants se trouve Darion Chaplin, qui a conduit pendant plus de six heures De l’Ohio Dénoncer «un système complètement forgé» et «la manipulation des médias». Le jeune homme de 26 ans, qui affirme avoir perdu son emploi dans un restaurant après avoir refusé de porter un masque, doute de la «légalité» du résultat des élections.

Margarita Ortobi, un éleveur de chevaux de 49 ans originaire de Floride avec un ami d’origine uruguayenne comme elle, pense que “Trump a quasiment gagné” l’élection présidentielle. “Tout le monde le sait. Mais c’est contre les médias, les géants de la technologie et la corruption est horrible”, a-t-elle dénoncé son couvre-chef “Make America Great Again”, affirmant que cela faisait partie de la “résistance”. Une poignée de rassemblements anti-Trump ont également été annoncés, faisant craindre un climat tendu dans la capitale fédérale américaine.

Un partisan de Donal Trump le 13 novembre à Washington, DC.
Un partisan de Donal Trump le 13 novembre à Washington, DC. Amy Harris

Joe Biden a remporté 306 électeurs

Les résultats de tous les États sont maintenant annoncés par les principales chaînes de télévision américaines. Joe Biden Il a obtenu 306 électeurs contre 232 pour le président sortantOu encore, le résultat inverse de la victoire républicaine milliardaire – qui parlait alors de «raz-de-marée» – contre Hillary Clinton en 2016. Un recomptage devrait avoir lieu en Géorgie, où l’écart est très grand et faible entre les deux candidats, mais son issue ne changera pas le résultat final: Joe Biden, quoi qu’il arrive dans cet état, 270 électeurs sont nécessaires pour ouvrir les portes de la Maison Blanche.

L’ancien vice-président Barack Obama, qui aura 78 ans la semaine prochaine, est parti en vélo près de sa maison de vacances à Rehoboth Beach, dans le Delaware.

Transformation? Pas vrai

Donald Trump, continue de pervertir ses intentions. Vendredi est apparu Sur le point d’admettre la victoire de son adversaireDans les cas extrêmes, avant de récupérer. “Je pense que ce temps déterminera quelle administration nous aurons, mais quoi qu’il arrive à l’avenir, qui sait, je peux vous dire que cette administration n’imposera pas de fermeture”, a-t-il déclaré.

De nombreuses agences fédérales se sont directement opposées au président. “Les élections du 3 novembre ont été les plus sûres de l’histoire des États-Unis”, ont déclaré plusieurs autorités électorales locales et nationales, dont la Cybersecurity and Infrastructure Security Agency (CISA), dans un communiqué conjoint. Cela dépend du département de la Sécurité intérieure. “Il n’y a aucune preuve que le système de vote a effacé, perdu ou modifié les bulletins de vote, ou a été compromis de quelque manière que ce soit.”

READ  Un groupe de sénateurs républicains refuse de croire à la victoire de Joe Biden

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

100%kamer