La photographie de nu est en général plus connue dans le domaine de la pornographie. Cependant, cet art est aussi vieux que le monde. En effet, le nu, la représentation de corps nus a suivi une évolution permanente de la préhistoire à nos jours. D’abord corps réduits à des formes symboliques ne précisant que les signes de différence sexuelle. C’est dès le XIXe avec l’expansion du numérique que la photographie de nu a connu son plein essor ; aussi en partie dû à d’autres facteurs diverses telles la révolution sexuelle, le féminisme, la banalisation de semi-nudité à la plage.


En Afrique et au Cameroun en particulier, sont très peu de photographes qui officient dans ce domaine certainement à cause de la culture et des mœurs. Même s’il y existe des peuples qui ne connaissent pas ou portent moins de vêtement, il n’en demeure pas moins qu’exposer la nudité surtout celle de la femme est encore à ce jour sujet à la polémique. Sans doute, avec le premier Festival Africain de la Photographie de Nude de 2018 initié par l’écrivain, slameur et journaliste culturel DJAMILE MAMA GAO, on espère que cela enrichirait le continent de nombreux talents jusqu’ici dans l’ombre.

C’est d’ailleurs dans cette optique que l’équipe de 100% KAMER a voulu faire un zoom sur FISHE EYE PHOTGRAPHY


De son vrai nom PATRICK NIMPA, il est un photographe camerounais autodidacte, né en 1979. Il se consacre à la photographie de nu, pour suggérer des formes et des courbes du corps humain “black”. Après un long processus d’introspection personnel, le corps s’est révélé être pour lui le support de travail parfait pour explorer tout ce patrimoine ancestral et culturel que présente l’Afrique. Cet héritage qui se transmet de génération en génération à travers la génétique. Le corps humain est à lui seul une sculpture, un chef d’œuvre, une source d’émotion venant de mère nature. Après avoir regardé les œuvres de FISHE EYE, l’on est directement frappé par la beauté du corps de ses mannequins qui réussit à transparaitre de la sombreur de la photographie. Ses photos mettent en avant, l’érotismela naturela force de la femmela puissance de la peau noire, bref la féminité chez la femme à la peau noire dans toute sa splendeur. 


« Le nu artistique consiste à mettre en valeur un corps en l’habillant avec soit de la lumière, soit avec une absence de lumière. Un nu artistique doit être esthétique et émouvant. Un nu artistique doit être totalement dénué de la moindre connotation sexuelle. », Aime-t-il souligner. Malheureusement, son message semble ne pas être très bien perçu tant pour les conservateurs que ceux en proie à leurs pulsions libidinales. Il n’en demeure pas moins que c’est un art à part entière assez valorisé sous d’autres cieux d’ailleurs. A ce propos, les photographies de FISHE EYE ont été exposées pendant plusieurs mois en France. Ce serait un plus pour nos galeries d’art ici au KAMER d’exposer de telles œuvres, révélatrices de la diversité culturelle et des talents dans la sous-région. Ainsi, cette discipline pourrait aisément s’appréhender comme un outil à travers lequel présenter la nudité comme un moyen de se réapproprier le corps africain, et d’interroger les consciences sur la condition de la femme.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

GRACE DOROTHEE : L’ART AU FEMININ…

Grâce Dorothee l’une des figures féminine montante de l’art plastique au Camer…