Fredy Manyongo, un nom pas du moins inconnu dans le secteur de la mode et pour cause, c’est un lauréat de plusieurs récompenses dans ledit domaine et est à ce jour l’un des meilleurs mannequins que l’Afrique peut compter aujourd’hui.

De son vrai nom, Manyongo Moukelle François, un natif de la région du Littoral au Cameroun, va se découvrir la passion pour le mannequinat après l’obtention du Baccalauréat en 2010. Sa première grande apparition remonte en 2012 où il décrocha son premier grand défilé pour le compte de Annual Show Fashion Week du promoteur Grégoire Piwele. De chroniqueur mode à l’emission télé « Mboa » diffusée sur Canal 2 International à égérie de la marque DEIDOBOY en passant par son rôle dans le spot de TECNO, sa carrière dans le mannequinat prend véritablement son entrain.

Deux ans plus tard après sa première apparition sur la scène de la mode, Fredy verra sa carrière s’internationaliser. Ainsi, il exécute de grandes apparitions aussi bien sur les podiums au Cameroun (Annual Fashion Week, Forum des Métiers de la Mode de Imam Ayissi…) qu’à l’international. Dans ce dernier point, il a foulé les podiums au Gabon tel Nuit d’or de la mode à Libreville, Bitam Fashion Show. S’en suit Afrik fashion show en côte d’Ivoire, Gala de l’indépendance du Bénin Sob fashion week, le défilé de célébration des 170ans de la marque Vlisco, Folie de mode au Burkina Faso. Il représenta le Cameroun au Festival international de la mode Africaine (FIMA) à Agadez au Niger organisé par le styliste Alphadi. En 2017 il fait une campagne publicitaire nationale au Bénin pour la collection spécial saint-Valentin du créateur Lolo Andoche; les fashions show et salon (Abidjan Men Fashion Week, Sita, Oneney…) s’ajouteront à son actif. Il est choisi pour être le visage du FESMMA 2017 à Cotonou, le magazine digital  « Kwata Magazine » le choisi pour être le cover-boy de leur numéro de septembre.

La période de 2015 à 2019 va marquer la consécration de ses plus grandes prouesses. En effet, il a reçu les distinctions de :

  • Meilleur mannequin masculin de l’année au Cameroun lors des CAR FASHION AWARDS, avec le privilège d’ouvrir le K-WALK FASHION SHOW en 2015 devant la première dame du Cameroun.
  • Mannequin masculin coup de cœur du CARROUSEL DE LA MODE à Pointe-Noire au Congo
  • Top Model Masculin africain lors du FESMMA 2016 (Festival de la Mode et Mannequinat Africain)
  • nominé cette année au MEN’S FASHION WEEK au Nigéria, dans la catégorie « International Model of the Year » au Nigéria
  • « Best male model » de l’année au CAMEROUN FASHION AWARD en février 2018

En outre, il fait ses premiers pas sur scène en tant que comédien en participant à l’atelier sur la biomécanique sur le texte du professeur Gervais Mendo Ze animé par le metteur en scène camerounais Martin Ambara, ceci en mars 2018. Aujourd’hui de par son professionnalisme collabore dans divers concours de beauté en tant que directeur artistique, styliste, coach et chorégraphe.

Passionné de mode et des métiers qui tournent autour, ce n’est pas sans surprise que le jeune mannequin lance sa propre ligne de vêtement « NOIRATA ». NOIRATA est une jeune marque camerounaise ethno-chic afro street style, tient-il à préciser, qui existe depuis deux ans. Directeur artistique de sa propre marque, il promeut à son travers une marque qui revendique le mouvement Black & Proud, bien au-delà de la couleur de peau, met en valeur le savoir-faire africain. Aussi, s’est-il lancé dans l’évènementiel et a mis sur pied « MBOTI Fashion Presentation». Toujours dans le souci de valoriser le ‘made in local’ comme il aime bien le dire, MBOTI est se veut donc comme un espace créatif pour mettre en valeur les jeunes créateurs de mode talentueux, dans cet environnement où l’expression de savoir-faire est peu visible du fait du manque de plateforme justement dédiée à cela. « MBOTI Fashion Presentation» a pris corps cette année le 10 mai 2019 à l’IFC sous le thème « Terre, vent et pluie » et est parti pour devenir l’évènement de mode désormais annuel par excellence de présentation de nouveaux designers et leurs collections au public.

En clair, au vue de la carrière enrichissante de Fredy Manyongo, il peut être considérer comme le « 9 » de la mode 237. Et ce n’est pas fini…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *