Laïcité: peu de soutien de la fondation, un enseignant agresseur quittant son poste à Lyon

Janvier de l’année scolaire n’a commencé que ce mercredi au Collège des Battières, à 5e Région lyonnaise. Il a fallu deux jours de grève de l’ensemble de ses professeurs et une longue audience accordée mardi soir par l’administration de l’Académie de Lyon à une délégation d’enseignants, de représentants syndicaux et de parents d’élèves. Une révision peut être effectuée. “Nous avons décidé d’arrêter la grève pour pouvoir expliquer aux étudiants»Un enseignant de ce collège est connu pour recevoir des enfants à besoins éducatifs spéciaux (fort potentiel et handicaps), qui représentent près d’un tiers de son effectif de 500 étudiants.

Dans cette institution du nord-est de la ville, l’anxiété montait depuis deux mois après qu’un enseignant ait été agressé verbalement par le père d’un élève. Le 9 novembre, il a interrogé des élèves de cinquième à propos d’un clip vidéo attribuant des propos anti-islamistes à Emmanuel Macron, a déclaré un professeur d’histoire et de géographie.

Libération réserve cet article à ses abonnés
Pour continuer la lecture, abonnez-vous

Un mois pour 1 euro

Lire Libé Unlimited

Avez-vous déjà un compte joint?

Je communique

  • Tous nos articles sont en
    Illimité
  • Le journal est en Copie numérique Le jour où il a été publié
  • Nos newsletters
    Exclusif
  • CheckNews, notre service pour Vérifiez les faits


Maiti Darnot est reporter à Lyon

READ  Patrick Sebastian partage enfin son actualité

Quentin Lesauvage

"Spécialiste de la télévision. Fier du café. Sujette à des accès d'apathie. Expert Internet. Ninja de voyage."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top