Le Canada devrait faire pression contre les Jeux de Beijing

À moins que le gouvernement fédéral ne change de cap, le Canada sera du mauvais côté de l’histoire lorsqu’il s’agira de participer aux Jeux olympiques de 2022 à Beijing, en Chine.

Pendant ce temps, le chef conservateur Erin O’Toole s’est joint à la liste croissante des dirigeants canadiens et internationaux, qui demandent que les Jeux soient retirés de Chine et organisés ailleurs.

Lors d’une conférence de presse à Ottawa cette semaine, O’Toole a déclaré: «Je pense que les Canadiens conviendront que participer aux Jeux olympiques organisés par un pays est en train de commettre un génocide contre une partie de sa population … Le Canada doit prendre position.

O’Toole faisait référence à l’accusation de la Chine d’avoir commis un «génocide» contre les Ouïghours dans la province chinoise du Xinjiang. Il a également noté la détention illégale continue de citoyens canadiens, Michael Covrig et Michael Spavor. O’Toole fait également partie de ceux qui affirment que la main de plus en plus lourde de la Chine dans les relations avec Hong Kong devrait être un facteur déterminant si les Jeux auront lieu à Pékin en février.

L’appel à l’action d’O’Toole fait suite à un appel similaire du chef du Parti vert, Anami Ball, avec un groupe multipartite de 13 députés, qui ont publié une lettre ouverte appelant à déplacer les Jeux olympiques. La lettre a été signée par de nombreuses ONG, certains députés du Québec et l’ancien médaillé d’or des Jeux d’hiver Jean-Luc Brasard.

À ce stade, du moins, le premier ministre Justin Trudeau ne semble pas impressionné par les appels du Canada à faire pression sur ses alliés et les officiels olympiques internationaux pour faire avancer les Jeux. Sa position est déroutante.

READ  "Rescued by the Bell" Star Dustin Diamond receives Nascar Honors

En octobre dernier, le Sous-Comité international des droits de l’homme de la Chambre des communes a publié un rapport concluant que les mauvais traitements infligés par la Chine aux Ouïghours, qui comprennent la détention massive dans les camps de concentration, les mesures de contrôle forcé de la population, le travail forcé et le contrôle de l’État, constituent tous un génocide parrainé par l’État. Des experts de l’ONU et des militants des droits de l’homme affirment que plus d’un million d’Ouïghours sont détenus dans des prisons pour endoctrinement politique.

La Chine a insisté sur le fait que les centres de détention visent à combattre l’extrémisme et à enseigner des compétences professionnelles, mais les défenseurs des droits de l’homme soulignent que les mesures ciblent l’islam et d’autres langues et cultures minoritaires. L’ancien secrétaire d’État américain Mike Pompeo a également affirmé que la Chine était en train de commettre un génocide et que le remplaçant de son administration Biden, Anthony Blinken, était d’accord.

Mais non seulement Trudeau n’est pas disposé à rejoindre le lobby, mais il s’est jusqu’à présent abstenu d’utiliser le génocide pour décrire les actions du gouvernement chinois. Il est possible que des gens justes soient en désaccord ou en accord avec la désignation de génocide, mais en ce qui concerne les Jeux olympiques, cela ne devrait pas être le facteur décisif. La vérité est que le bilan de la Chine en matière de droits de l’homme et de l’état de droit en général est médiocre. L’idée qu’un pays avec un comportement aussi odieux devrait profiter des projecteurs internationaux n’est pas offensive. C’est contraire au soi-disant idéal olympique.

READ  Harry Styles fans defend the singer after Olivia Wilde's dating rumors

Ce n’est pas la première fois que des pays qui violent les droits humains accueillent les jeux. L’Allemagne a accueilli les Nazis en 1936. Il y avait Moscou en 1980, et les États-Unis et de nombreux alliés occidentaux l’ont boycotté.

Mais nous sommes en 2021 et le monde est bien différent. Des pays comme le nôtre doivent être prêts à faire plus que ce que nous avons fait dans le passé pour réfuter l’injustice. O’Toole et d’autres dirigeants se tiennent du bon côté de l’histoire en exhortant le mouvement olympique à faire plus que de regarder ailleurs lorsque les pays hôtes violent les droits de l’homme. Ils devraient être rejoints par le gouvernement Trudeau.

Chargement en cours…

Chargement en cours…Chargement en cours…Chargement en cours…Chargement en cours…Chargement en cours…

Napoleon Comtois

"Sujette à des accès d'apathie. Zombie ninja. Entrepreneur. Organisateur. Amateur de voyages maléfiques. Praticien de café. Amateur de bière."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top