Les genoux des équipes féminines de football avant les matchs d’ouverture des Jeux Olympiques

Les genoux des équipes féminines de football avant les matchs d’ouverture des Jeux Olympiques

La Grande-Bretagne et le Chili ont touché un genou sur le terrain avant le match, et les équipes des États-Unis et de la Suède se sont agenouillées avant l’affrontement de mercredi.

Cela fait près de cinq ans que l’ancien joueur de la NFL Colin Kaepernick s’est agenouillé pendant l’hymne national d’avant-match pour protester contre les inégalités raciales. Depuis, et surtout depuis la mort de George Floyd en garde à vue en mai 2020, des joueurs d’autres sports et du monde entier ont fait ce geste de solidarité avec le mouvement pour l’égalité et contre la persécution des personnes de couleur.

“Pour nous, il est juste de défendre les droits de l’homme. Il y a eu des contacts avec l’équipe américaine”, a déclaré la défenseure suédoise Amanda Elistest après le match. “Ça fait du bien de faire ça. C’est quelque chose que nous défendons en équipe.”

L’équipe féminine de football de Nouvelle-Zélande s’est blessée au genou avant le match d’ouverture contre l’Australie. Les Australiens sont restés debout, les bras serrés l’un contre l’autre.

L’équipe australienne a posé pour une photo d’avant-match avec le drapeau aborigène du pays.

Le milieu de terrain Tamika Yallop a déclaré après le match que l’équipe s’oppose au racisme mais veut montrer son soutien aux « Australiens autochtones ».

« Évidemment, nous sommes en faveur du non-racisme, nous voulions absolument prendre position et montrer notre soutien à cela, et nous voulions également représenter non seulement Keah Simon et Lydia Williams au sein de notre équipe, mais aussi les Australiens autochtones au sens large, le Une lueur australienne spéciale pour faire la lumière sur cet aspect également. Nous voulions juste Nous sommes solidaires de la culture australienne et de notre côté autochtone », a déclaré Yallop.

READ  Comment jouer à des jeux PS5 avec des amis en utilisant Share Play

Kia Simon et Lydia Williams sont des membres autochtones de l’équipe.

Le président du Comité international olympique, Thomas Bach, a souligné mercredi que s’agenouiller ne viole pas les règles de l’organisation contre les manifestations.

“C’est autorisé, ce n’est pas une violation des règles”, a déclaré Bach.

En avril, le Comité international olympique a confirmé une interdiction empêchant les athlètes de manifester ou de manifester aux Jeux olympiques de Tokyo 2020, mais le comité a annoncé plus tard qu’il modifiait cela.

En vertu des nouvelles directives, les athlètes peuvent protester sur le terrain avant une compétition ou lors de leur présentation, tant que l’expression ne vise pas “directement ou indirectement, contre des personnes, des pays et/ou leur dignité”.

Courtney Kolb et Theresa Waldrop de CNN ont contribué à ce rapport.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

100%kamer