Les messages de signalisation ont été téléchargés 47 millions de fois en deux semaines

La controverse sur WhatsApp a augmenté de près de 10000% des installations de cette application.

Les messages américains chiffrés par signal sont plus que jamais en hausse. Selon les données du Sensor Tower Institute, spécialisé dans les données d’applications mobiles, Signal a été téléchargé 47 millions de fois dans le monde entre le 4 et le 17 janvier.

Ce nombre énorme représente un énorme saut dans la popularité de l’application. Entre le 21 décembre et le 3 janvier, les deux dernières semaines, Signal n’a été installé que sur 491 000 appareils. Ainsi, la croissance dépasse 9500%.

Ce succès ne s’arrête jamais. Selon Sensor Tower, Signal a été téléchargé 3 millions de fois le 14 janvier seulement, et 7,7 millions de fois le lendemain! Il semble donc que les nouveaux arrivants convainquent leurs amis d’installer l’application à leur tour.

Telegram se renforce également

Signal profite pleinement de la controverse affectant WhatsApp, le système de messagerie rival de Facebook. Depuis le 4 janvier, ce dernier a averti ses 2 milliards d’utilisateurs qu’ils doivent accepter une mise à jour de la politique de traitement des données personnelles pour continuer à utiliser l’application. Cette mise à jour de rédaction déroutante a déclenché un mouvement de méfiance envers WhatsApp, qui est accusé de partager ses données utilisateur avec sa société mère sur Facebook afin d’alimenter des profils marketing.

Le mauvais battage médiatique mondial profite également Le service de messagerie d’origine russe Telegram, mis en place par deux opposants à Vladimir Poutine.. Ce dernier a été téléchargé 33 millions de fois entre le 4 et le 17 janvier, soit une augmentation de 150% par rapport aux deux semaines précédentes. Là encore, la vague n’est pas terminée. Telegram a été installé sur 2,5 millions d’appareils le 14 janvier et 3,7 millions le lendemain.

READ  La quarantaine Rainbow Six pourrait devenir le parasite Rainbow Six

WhatsApp est à nouveau à la hausse

Facebook nie fermement que WhatsApp ne protégera pas la confidentialité de ses utilisateurs. La mise à jour concerne de nouveaux outils pour les entreprises qui souhaitent utiliser la messagerie comme canal de service client, explique le groupe américain. Dans le but d’éteindre l’incendie, la mise à jour a été reportée au 15 mai au lieu du 8 février.

Selon SensorTower, le nombre de téléchargements WhatsApp a atteint 19 millions entre le 4 et le 17 janvier, contre 22,8 millions au cours des deux semaines précédentes. Cependant, les installations ont continué à augmenter pendant quelques jours: 1,5 million de téléchargements le 15 janvier, contre 1,2 million la veille.

Quentin Lesauvage

"Spécialiste de la télévision. Fier du café. Sujette à des accès d'apathie. Expert Internet. Ninja de voyage."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top