Les partisans de la réunification reviennent à l’offensive

Illustration d’une manifestation de réunification 2014 à Nantes. – Sebastian Salom Jumis / Ciba

  • La question de la réunification de la Bretagne revient à la surface avec la demande de référendum de plus en plus urgente.
  • Dans une lettre adressée au Président de la République et publiée dans JDD150 responsables politiques de tous bords demandent conseil aux habitants de la Loire Atlantique.
  • A Nantes et Rennes, la mairesse Joanna Roland et Natalie Abery ne sont pas favorables à cette réunification.

Comme une ancienne anguille, la controverse sur le lien Loire Atlantique Vers la Bretagne Il réapparaît régulièrement. Mais près de cinquante ans après la première mobilisation, il est clair que la question de la réunification, qui est partagée autant qu’admirablement de part et d’autre de la frontière, n’a jamais été résolue. Dans une dernière tentative pour aller de l’avant avec le dossier, l’association très émergente
Pas de Britton Campagnes pour organiser un référendum pour un million d’électeurs
Loire Atlantique Qu’ils soutiennent ou non l’annexion de leur administration à la région Bretagne. «Le débat aurait dû avoir lieu en 2014 lors de la réforme régionale, mais il ne s’est pas produit», déplore son président Christophe Bruggen, dénonçant le «profond déni de démocratie».

L’association peut compter sur le soutien de nombreux élus de tous bords dans sa bataille. Dans une colonne publiée dans Le journal du dimanche150 d’entre eux, dont des dizaines de parlementaires, se sont rapprochés d’Emmanuel Macron pour demander une consultation avec les habitants de la Loire Atlantique. Pour tenter de convaincre le président de la République, ils invoquent “les liens géographiques, historiques, économiques et humains” qui unissent la Loire-Atlantique à la Bretagne, ainsi que les “nombreux sondages d’opinion” [qui]Depuis quarante ans, ils démontrent que près des deux tiers des citoyens de la Loire Atlantique sont favorables au retour de leurs terres en Bretagne. ” Le conseil départemental Loire-Atlantique soutient également la demande de référendum, même si ses élus
Ils se sont prononcés contre l’attachement En Bretagne fin 2018.

Les maires de Nantes et de Rennes ne soutiennent pas la réunification

Pour donner plus de poids à leur demande, les militants d’A la Bretonne tentent désormais de faire pression sur les maires de Nantes et de Rennes. Pas vraiment en faveur de la réunification, Joanna Rowland Cependant, elle a dit qu’elle soutenait un référendum. Au prochain conseil municipal, qui se tiendra en février, une volonté en ce sens doit être soumise au vote.

Dans la capitale bretonne, Maire Natalie Abery Ce n’est pas non plus très tendance en épousant Loire-Atlantique. Comme ils sont
Dans les colonnes de l’ouest de la France Que “cette question n’est pas une nécessité urgente pour le moment” et que cette bataille n’est pas la sienne. Mais dans la majorité, de nombreux élus soutiennent cette démarche, notamment son allié environnemental Matteo Theourier. “L’opposition la soutient aussi, donc le débat doit s’ouvrir à Rennes”, souligne Stephan Bayan, militant au sein de l’association et responsable du think tank Breeze Civil Lab.

Il y aura un long chemin à parcourir avant le référendum

Ces derniers jours, des militants d’A la Bretonne ont cherché à recueillir 1 000 signatures de Rennes et de Rennes afin de porter l’affaire devant le conseil municipal comme le permet la Charte de la démocratie locale. Ils viennent également de demander à rencontrer la ministre de la Cohésion régionale Jacqueline Gorrault.

S’assurant de leur force et de la justesse de la demande, les partisans de la réunification savent cependant qu’il reste encore un long chemin à parcourir. «Ce sera nécessaire avant d’organiser un débat public et cela prendra du temps», explique Stephan Bayan, désignant «2024» comme l’horizon d’un éventuel référendum. Cela laisse le temps à l’animal marin de réapparaître.

READ  Hôtels, restaurants, discothèques ... l'Etat prendra 10 jours de vacances payées

Quentin Lesauvage

"Spécialiste de la télévision. Fier du café. Sujette à des accès d'apathie. Expert Internet. Ninja de voyage."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top