Au Cameroun, Le basketball bien que pas très populaire du grand public au même titre que le football, est un sport qui ne demeure pas moins une affaire des autres. Malheureusement comme avec les autres disciplines, le basketball est tout aussi affecté par l’épineux problème de gestion faisant entrave à l’expansion du sport en général dans le 237. Raison pour laquelle on assiste à l’exportation des talents vers d’autres horizons où le climat est propice à leur mise en valeur. Dans le cas d’espèce, les Etats Unis d’Amérique semblent une terre promise pour tous ceux qui rêvent de voir leur carrière prospère dans le basketball. Ainsi, la Rédaction 100% Kamer va faire un zoom sur « l’ailier fort des Raptors de Toronto », Pascal Siakam.

A seulement 25 ans, Pascal Siakam est le premier basketteur camerounais sous avec les Raptors à accéder à la finale NBA contre le double champion en titre, les Warriors Golden State d’Oakland. Grâce à son jeu, l’équipe de Toronto a remporté le premier match de cette finale 2019 (118-109) face au double tenant du titre.

Le natif de la ville de Douala a vu le jour le 2 avril 1994, cadet d’une fratrie de six du haut de ses 2,08 mètres. Pendant son enfance au Cameroun il sera repéré par Luc Mbah a Moute (déjà joueur de la NBA depuis 2008),  au camp de Basketball que ce dernier organisait.  Après une autre participation à un autre camp en Afrique du Sud, il commence sérieusement à prévoir une carrière professionnelle dans le basketball. Il s’en v’a au États-Unis rejoindre ses grands frères qui y vivent déjà. Il est le cousin du handballeur Erwan Siakam Kadji, qui évolue en Lidl Starligue dans le club de Tremblay en France.

Entre 2014 et 2016 il joue pour les Aggies a l’Université d’État du nouveau  Mexique ou il fait 2ans, le 19 avril 2016 il postule à la Draft 2016 de la NBA. Au western athletic conférence il reçoit le trophée du meilleur joueur de l’année

Pascal siakam est sélectionner dans l’équipe de Toronto à la 27e position des Draft 2016 de la NBA le 23 juin 2016,il signe son contrat de recrue avec les Raptors. Dès lors, Siakam est devenue la première recrue torontoise à se lancer dans une première saison, inscrivant neuf rebonds pour marquer quatre points en 21 minutes sur une victoire de 109 à 91 sur la même période. Siakam a débuté comme attaquant en puissance dans les 34 matches pour débuter la saison 2016-2017 avant d’être remplacé dans la formation de départ par Lucas Nogueira le 5 janvier 2017. Cette saison 2018-2019, l’ailier des Raptors est devenu seulement le septième joueur de l’histoire à marquer plus de 30 points (32) avec un pourcentage de tirs réussis supérieur à 80 % (14 en 17) dans le match de la finale de la NBA contre les Warriors.

En clair, Pascal Siakam est l’une des révélations de la saison 2018-2019 du championnat NBA et devrait recevoir fin juin le trophée du joueur ayant le plus progressé. Il est entrain de se faire une place dans l’histoire. Le Kamer ne peut qu’être fier de compter parmi ses fils ce valeureux qui représente fièrement le 237. 

redigé par : Khloé MONERO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *